KATANA n°5, HS Juin 2014

, par Sébastien Jacques

Editoriaux des directeurs techniques

Notre association sportive, notre club, a officiellement 60 ans d’existence, en fait on pourrait lui ajouter un ou deux ans de plus, mais tenons-nous en au journal officiel qui confirme la création en 1954 !
Est-il vraiment utile de dire à quel point je tiens à notre appellation : Judo-club de Cagnes sur Mer, bien qu’étant devenu section Judo de l’U.S. Cagnes depuis 1983 ? 44 ans que j’y enseigne, presqu’une vie !! Maintenir le cap pris par Raoul FLORI, y ajouter toute ma passion pour le Judo, et pas n’importe lequel, m’assurer de la continuité avec Florence Carré, n’a pas été une mince affaire, mais je suis heureux et fier de l’état des lieux. La reconnaissance d’une grande partie de mes élèves est aussi une satisfaction incomparable !
Et puis, n’oublions pas ce qui continue de nous guider, nous enseignants diplômés : « A deux c’est toujours mieux ! » pondu par notre ancien président Guillaume ADAMCZYK, puis : « bien faire ce que l’on a à faire », et enfin, comme dirait Maître Yoda : « Fais-le, ou ne le fais pas, mais essayer n’est pas une option ! »
Longue vie au J.C.C.
Alain BINI,
Professeur Diplômé d’Etat du second degré
Ex-Arbitre International
Ceinture Noire 7ème dan


C’est avec beaucoup de fierté mais aussi beaucoup d’émotions que je m’apprête à fêter les 60 ans du Club avec vous.
Mon actuel et très proche président, Thomas l’avait énoncé dans le premier numéro de Katana : "Servir le Judo et la philosophie que sous-tend l’enseignement au JCC ..." voici quelles étaient les motivations premières qui m’ont poussée à obtenir un Brevet d’Etat et devenir professeur. Certes c’est un peu court, et cela méritait d’être approfondi, mais tous ceux qui ont foulé les Tatami pendant quelques années savent de quoi je parle : éduqués à la confrontation, nous cheminons au quotidien avec cette notion au centre de nos motivations. Et dans cette démarche, parce que nous nous affirmons par, grâce (aux), à cause (des), pour les autres, nous entre voyons le but ultime que suggère Jigoro KANO : la parfaite réalisation de soi-même et contribuer à l’harmonie de la société.
Cette symbolique, j’y suis attachée. Et c’est ce bel héritage qu’offre le JCC, dans une configuration cependant légèrement différente : la prof que je suis est plus jeune que notre club contrairement à mes prédécesseurs. N’y voyez aucune ironie dans mes termes, mais plutôt la reconnaissance d’être au coeur d’un monstre, d’un colosse solide, d’un édifice pharamineux !! Merci Raoul, merci Alain ! Merci à tous ceux qui ont contribué à cette construction. Tout est inventé, il me suffit, il nous suffit d’accomplir.

Florence CARRÉ,
Professeur Diplômée d’Etat du 1er degré,
Arbitre Nationale
Formatrice départementale d’Arbitrage
Ceinture Noire 3ème dan

PDF - 2.3 Mo
Kanata 5
Télécharger le numéro 5