(17-2010) Les balayages

, par Robert

Le perfectionnement des balayages


mais aussi...

Balayages en compétition : l’artiste Quino Ruiz

Chez lui, il est une légende. Un fabuleux technicien dont le nom fait frémir encore les spectateurs attentifs de la fin des années 80. À cette époque, « Quino », comme il est surnommé en Espagne, s’est bâti une énorme réputation, se hissant notamment en finale des championnats du monde 1991 uniquement sur des balayages. Retiré des tapis à l’âge de… 42 ans (même s’il remporta aussi les championnats du monde masters en quelques années plus tard), il s’est construit un palmarès dans une catégorie des -71kg dont les représentants étaient tous des champions extraordinaires : le Japonais Koga, le Français Alexandre (qui le bâtit à Séoul en 1988), l’Américain Swain, l’Italien Gamba, le Hongrois Hajtos, les Coréen Ahn et Chung, les Russe Tenadze et Dgebouadze… Retour en images avec un géant des balayages et particulièrement de de-ashi-barai.

(Les inédits du magazine L’Esprit du Judo, n°23)